Rencontre autour de Giselle…



Ah après l’été retour dans mon endroit préféré… non je ne
pouvais pas attendre le 24 septembre jour de la première de Giselle… il fallait que je retourne à l’opéra par un autre moyen. Heureusement, en amie de l’opéra j’ai accès à des moments magiques
comme celui de cet après midi.
Pour celles et ceux qui ne le savent pas, vous po
uvez accéder à des rencontres (anciennement les pleins feux) avec les artistes, avec
l’équipe de l’opéra. Aujourd’hui avait donc lieu la rencontre autour de Giselle.

Mme Lefèbvre entre dans l’amphithéâtre plein comme un oeuf, avec grâce avec à son bras le directeur de l’art dramatique à l’opéra de Paris. Elle nous rappelle au combien Giselle est un ballet
magnifique, que seules les grandes troupes peuvent danser. Elle nous raconte amusée comment Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche (ma distribution par ailleurs de jeudi prochain) ont cette impression
toujours renouvelée de danser ce ballet pour la toute première fois. Ce ballet poétique de Théophile Gautier nous transporte à travers son héroïne déchue, qui tente de renaître à travers le royaume
des willis. Mme Lefèbvre ajoute pour finir que Giselle s’inscrit dans l’hommage aux ballets russes que l’Opéra de Paris a décidé de rendre cette saison.



Laurent Hilaire rentre sur scène accompagné de Mlle Dorothée Gilbert et de M. Matthias
Heymann. Yan Malina les accompagne au piano.
La rencontre consiste en une séance de répétition. Deux scènes nous sont présentées. La première au premier acte, quand Albrecht arrive dans le village de Giselle et la deuxième au second acte,
l’adage où Giselle veut protéger Albrecht de la reine des Willis en l’approchant de la croix.

Laurent Hilaire veut nous montrer dans la première partie de la répétition l’importance de la pantomime et du travail qu’il faut faire surtout dans un ballet comme Giselle qui est le paradigme du
ballet pantomimique. Laurent Hilaire utilise beaucoup la parole pour transmettre les émotions qu’il veut que son danseur ait. Il dialogue, donne un langage intelligible à tous ses gestes pour que
le danseur puisse à son tour avec son corps parler et s’exprimer dans un langage clair et compréhensible par tous. Il faut que le geste devienne efficace qu’il fasse sens dans l’histoire que l’on
est en train de raconter.
J’ai beaucoup apprécié que l’on nous montre ce travail de pantomime qui est vraiment un travail rigoureux pointilleux qui nécessite un grand investissement et une concentration non négligeable.
C’est un travail de détails. Matthias heymann et Dorothée Gilbert sont semblables à eux mêmes, rayonnants, pleins de bonne humeur et d’humour. La répétition se fait dans la bonne humeur et le
public semble ravi. Moi même je pense avoir gardé tout du long un sourire béat, plein d’admiration et de joie.
L’adage à froid! chapeau Mlle Gilbert j’ai été très impressionnée. Décidément je repars conquise et charmée par ccouple! à suivre… ils ne sont pas encore à leur apogée de gloire mais cela ne
saurait tarder…

http://www.operadeparis.fr/cns11/live/onp/Saison_2009_2010/Ballets/spectacle.php?lang=fr&selected_season=354663924&event_id=424&CNSACTION=SELECT_EVENT

 

Partager l’article !
 
Rencontre autour de Giselle…: Ah après l’été retour dans mon endroit préféré… non je ne
pouvais pas attendre le 24 septembre jour de la pr …

2 réflexions au sujet de “Rencontre autour de Giselle…

  1. fanny says:

    Bonjour,

    Je suis très interessée par votre commentaire sur Giselle. Je fait actuellement une thèse en sociologie de l’art, sur les émotions et la danse, et je travaille sur Giselle. Je cherche des
    spectateurs avec qui réaliser un entretien à se sujet. Je suis tombée sur votre blog en faisant des recherches sur le net, et j’aimerai savoir si vous accepteriez de faire un entretien. Merci
    beaucoup, Fanny

  2. Le petit rat says:

    mais avec un grand plaisir! j’ai vu Giselle Jeudi dernier je serai ravie d’échanger avec vous à ce sujet.
    je ne sais pas comment vous pouvez me transmettre vos coordonnées sans que ce soit visible. J’habite à Paris, et nous pouvons nous rencontrer à votre convenance.
    Bien à vous,

Répondre à fanny Annuler la réponse.