Programme Millepied/Paul/Mc Gregor à Garnier


Quinze jours se sont écoulés entre la répétition à laquelle j’avais assistée (

Un avant goût de danse contemporaine… ) et le spectacle. J’avais changé mes places du 14/11 pour le 21/11 pour ne pas avoir la même distribution.  Beaucoup de choses ont donc mûri dans mon esprit depuis. J’ai aussi beaucoup lu sur chacun des trois chorégraphes et j’ai un avis quelque peu différent de ma première impression. 


Amoveo est définitivement le ballet que j’ai le plus apprécié. Très belle distribution ce soir. Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche, parfaits. J’avais des places en 2ème loges de côté
n°2. C’est intéressant car on est très proches de la scène et à tout au plus trois mètres des visages des danseurs. La visibilité n’est pas réduite. J’ai pu admirer avec aisance le jeu théâtral d’Aurélie Dupont et de Nicolas Le Riche. Ils avaient été choisis par Millepied pour la création de la pièce. La chorégraphie va de soi pour eux comme pour les danseurs du corps de baleet qui étaient remarquables. Alice Renavand est définitivement mon coup de coeur, ; rayonnante, fluide, légère. Elle prend un plaisir fou à partager sa danse avec le public, et cela se sent.
Un bémol toutefois… les nouveaux costumes de Paul Cox. Ceux dessinés par Marc Jacobs en 2006 étaient bien plus beaux et apportaient bien plus au ballet. Ils prenaient un sens dans la création de Millepied de part les rainures qui comme des vagues parcouraient le corps des danseurs, mais qui selon Brigitte Lefèvre, ils grossissaient les danseurs. Les couleurs et les formes des nouveaux costumes sont non seulement moches (excepté le justaucorps de la danseuse soliste) mais sont une redondance de la musique et du décor. 

Les éclairages de Répliques avaient bien changé depuis la séance de travail. J’ai alors vu toute la dimension du travail sur le miroir et le mimétisme. J’y ai aussi vu l’écho la répétition vous allez me dire que ce sont des synonymes et que tout cela se rejoins et pourtant j’y vois une nuance qui me semble capitale. Il y a non seulement ce jeu de reflet qui est sublime grâce aux tulles et aux éclairages mais aussi la répétition des mouvements qui s’inscrit dans le corps des danseurs et qui se complexifie ou se simplifie au fur e t à mesure de la création. C’est cela que je trouve intéressant d’un point de vue chorégraphique. Nicolas Paul signe avec Répliques sa première chorégraphie
pour sa propre maison. Je crois qu’il aurait pu aller plus loin. La copie est propre est soignée. J’attends avec impatience la suite de ses créations. 

 

J’ai découvert une très belle Ciaravola ce soir. Je ne l’avais jamais vue en contemporain et je dois dire que je l’ai trouvée merveilleuse. Fluide, nuancée dans ses énergies, complètement entrée dans la chorégraphie et le vocabulaire de Nicolas Paul. Bravo!A revoir Genus, si adulé par le monde médiatique et par les critiques j’ai essayé d’avoir un regard plus neutre. Bien difficile quand on sent que tout la salle attend ce ballet. Le style
de Wayne Mc Gregor est tout particulier et je trouve que pour traiter le sujet ( Darwin et son ouvrage L’origine des espèces) ce style complètement déstructuré va très bien. Le problème réside dans le fait que c’est toujours ce que fait Mc Gregor dans ses créations. Le mouvement qui existe dans la nature est souple pas déstructuré. Veut il nous montrer que l’évolution et la révolution technologique que nous connaissons et qui va de plus en plus vite va nous mener à une robotisation, une mécanisation extrême qui touchera même le corps? On peut en faire cette lecture. Je crains que Mc Gregor n’ai pas traité le sujet de façon juste. Veut-il nous dire que l’on va aller vers une sélection naturelle dont la technologie sera la cause? Je ne sais pas. Je n’ai pas trouvé mes réponses dans les interviews et le programme. Ce qui est sûr c’est que les danseurs signent une prouesse technique en signant ce ballet. Tous sont parfaits il n’y a rien à dire. Petite déception pour Agnès Letestu que je n’ai trouvé en forme et bien classique.



Très belle vidéo sur le travail de création de Benjamin Millepied avec Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche

 

Amoveo extrait de 2006 avec DUPONT/Le RICHE.Malheureusement, le code vidéo a été enlevé donc je vous mets le lien:
http://www.youtube.com/watch?v=DnaYhPa9Wc4&feature=related

Distribution:

Amoveo

 

Aurélie Dupont
  Nicolas Le Riche


Répliques

isabelle Ciaravola
Muriel Zusperreguy
Christelle Granier
Charlotte Ranson
  Stéphane Bullion
Josua Hoffalt
Bruno Bouche
Jean-Christophe Guerri


Genus

 

COUPLE Agnes Letestu
Audric Bezard
COUPLE Marie-Agnes Gillot
Benjamin Pech
SEXTET Simon Valastro
SEXTET Mathias Heymann
SEXTET Julien Meyzindi
SEXTET Dorothée Gilbert
SEXTET Myriam Ould Braham
SEXTET Laurene Levy

 

3 réflexions au sujet de “Programme Millepied/Paul/Mc Gregor à Garnier

  1. mimylasouris says:

    Après bien des articles de blog sur cette soirée, voilà celui qui fait le plus écho à ce que j’ai ressenti, depuis la préférence pour Amoveo jusqu’à l’impression d’une « copie » pour
    Répliques (peut-être aussi parce que nous y étions le même soir). Et je suis toujours ravie de ce que certains osent outrepasser l’interdiction de prendre des photos 😉

Répondre à mimylasouris Annuler la réponse.

Plus dans Compte-rendus scènes
Concours interne de l’Opéra de Paris 2009

Je n'ai pas pu y assister, il faut y être invité. J'ai la chance d'avoir mon professeur qui y a...

Un avant goût de danse contemporaine…

Petit avant goût ce mercredi soir du spectacle AMOVEO/RÉPLIQUES/GENUS... tels des petits rats nous nous faufilons dans le couloirs de...

Fermer