Nouvelles du 10 octobre

 

Divers-0894.jpg

 

Je suis allée voir l’exposition sur l’aventure des Stein au Grand Palais, et même si l’expo ne rend pas ce que devait être cette collection dans ces superbes appartements, avec les tableaux entassés les uns sur les autres, elle laisse à voir de superbes toiles, qui interpellent toujours le passant. Des Matisse plein de couleurs, des Picasso qui me fascinent toujours autant, bref une expo que je vais retourner voir, car elle m’a beaucoup émue.

J’ai enchaîné avec l’exposition sur les jouets et ce fut un plaisir non feint. On replonge en enfance, on se rappelle de jolis souvenirs. L’expo est bien construite et vaut le détour, surtout si vous avez des enfants, vous vous amuserez bien.

Cette semaine, pas de danse pour moi, à moins que je ne trouve le (et les !) moyen d’aller voir Trisha Brown. Ce soir, je vais voir Raphaël Enthoven qui présente le DVD de son émission Philosophie à la Pagode. Je vais retourner dans mes souvenirs de fac. Un peu d’humour avec Gaspard Proust au Rond Point, la remise des Prix de la danse Arop, peut être celle du Prix Carpeaux, sûrement un cinéma (je n’ai toujours pas vu Crazy Horse ! ).

  • La sortie de la semaine : Enfant de Boris Charmatz

Enfant de Boris Charmatz

Après le succès au festival d’Avignon, le voilà de retour avec sa pièce phare sur la scène du Théâtre de la Ville. La création n’est présente à Paris que quatre jours, alors foncez!

« Artiste associé du Festival d’Avignon 2011, Boris Charmatz crée pour la Cour d’honneur du palais des Papes une pièce qui reprend les recherches
initiées avec régi (2006) autour de machines-chorégraphes. Avec enfant il propose une remise en chantier de cette chorégraphie pour corps inertes. enfant, comme une matière
malléable, fragile et incontrôlable. Une charge de réel bouleversant l’équilibre de la scène. Transportés, déposés, manipulés par des danseurs, les corps d’enfants envahissent l’espace, l’agrandissent, le sculptent. De leurs relations naît un jeu de tension et de relâchement qui conjugue force d’inertie et processus de transformation. Progressivement, les rapports s’inversent, la frontière entre grands et petits, professionnels et amateurs, animé et inanimé se dénoue, laissant place à une masse en devenir, une nuée impétueuse qui emporte tout : envahissement ou récréation – qui redonne aux enfants leur place d’inconnue esthétique et politique dans l’équation de la représentation. » Théâtre de la Ville

A lire : Le nouvel Obs, Le monde, Libération article enfant à corps perdu, Libération article sur scène les enfants procurent des vertiges, Télérama.

  • Le shopping de la semaine : plein de nouveautés en DVD

 Depuis la rentrée, je suis débordée mais j’ai tout de même eu le temps de fouiner à la boutique de l’Opéra. Mon anniversaire et Noël étant séparés par seulement quelques jours, je suis toujours à la recherche d’idées et de suggestions (rien de pire que de dire merci à un cadeau qui ne nous plaît pas… heureusement Maman Souris est experte et m’offre toujours des merveilles!). Deux DVD sont en exclusivité à la Galerie de l’Opéra pour la modique somme de 29,90€ à partir du 12 octobre : Coppélia et l’hommage à Mats Ek. Le deuxième me tente tout particulièrement…

299327_10150328232366977_708141976_8437320_1318693552_n.jpg

Très envie de revoir ce ballet de Millepied dans cette soirée, ainsi que In The Night et The concert. J’avais beaucoup aimé cette soirée.

321557_10150328231006977_708141976_8437319_811044406_n.jpg

Il y a aussi de très beaux livres, un sur Mats Ek notamment, un autre sur des photos des ballets de Cunningham prises par Baryshnikov. Pour l’hiver aussi, d’adorables petits cachemires Zadig et Voltaire spécial Opéra de Paris.. Quelque chose me dit que je vais craquer…

  • L’hommage de la semaine : Roland Petit à l’Opéra

RolandPetit09

 

Samedi, Brigitte Lefèvre nous confiait qu’elle ne savait pas trop comment rendre hommage au grand chorégraphe qui aimait danser avec la mort et qui a finit par la suivre dans un paradis où il doit faire danser les plus belles étoiles.

Elle aurait aimé organiser un gala mais aussi rapidement, les choses sont complexes et difficiles à organiser. Pour ne pas bâcler l’exercice, elle a préféré faire une soirée hommage sous forme de cinéma. Le 11 octobre aura donc lieu à l’amphithéâtre Bastille une soirée où sera diffusé Le Rendez-vous et Proust ou les intermittences du coeur. Roland Petit aimait la réalisation vidéo de ces deux ballets. Si vous voulez découvrir ces ballets que vous ne connaissez pas l’occasion est toujours bonne !

 

Cet été un bug informatique nous avait permis de voir ce site ma foi très pratique. Il avait donc disparu et est réapparu ! Très très pratique pour tout savoir, se remémorer des distributions, des soirées.

A fouiller donc !

  • La vidéo de la semaine : Gallotta met en scène le Sacre

La musique me suffira pour me déplacer. J’ai hâte de voir cette nouvelle version. En voici donc un avant goût.

2 réflexions au sujet de “Nouvelles du 10 octobre

  1. Audrey says:

    Je ne savais pas qu’un dvd sur l’hommage à Robbins allait sortir ! Hmmm ça m’intéresse beaucoup aussi…

Répondre à Audrey Annuler la réponse.

Plus dans Actualités
Nouvelles chaudes du 3 octobre

Ah cette chaleur m'a fait tourner la tête. Eh oui le petit rat n'est pas un rat des villes pour...

Les nouvelles du 26 septembre

Le petit rat est débordé ces temps ci ! La semaine dernière fut riche de danse avec deux soirées Lifar/Ratmansky,...

Fermer