Divine Aurélie…

P1010800.JPG

Je n’ai pas pu résister à ne pas voir Aurélie Dupont danser La dame aux camélias. J’ai donc fait ce que je fais rarement, la queue pour les places de dernière minute, puisque l’Opéra affichait
complet depuis bien des semaines. A 18h je mets dans la file d’attente après un échauffourée (oh pas bien violent!) avec les deux types qui trafiquent leurs places. Cela fait des années qu’ils
vendent des places valant 10€ le quadruple voire pire, arnaquent touristes, étrangers et autres désespérés (j’avoue que je serai allée les voir en dernier recours). Bref tout ça pour dire que je
trouve ça scandaleux et que ça fait des années que ça dure.
Pas complètement chanceuse jusqu’au bout, au moment de passer aux caisses, un jeune homme annonce « il ne reste plus que des places sans visibilité ». Bon ça devrait quand même aller…Au pire
j’écouterai les préludes le nez en l’air. Ma voilà installée en première loge de côté avec un tiers de scène en moins.
C’est son rôle, son rôle d’amoureuse. Aurélie devient Marguerite pendant trois heures, et nous replonge dans le roman d’Alexandre Dumas. On sent immédiatement le bonheur qu’elle a et qu’elle
partage avec son partenaire (fabuleux ce soir là, Jiri Bubenicek est un Armand merveilleux) ainsi qu’avec son public.
D’ailleurs quand à la fin du spectacle on la complimente sur ce rôle qui lui va si bien, elle nous regarde avec un sourire en disant que c’est un de ceux qu’elle préfère. Le rôle de Marguerite
flotte encore sur visage, radieux mais fatigué par la performance. Vous l’avez compris ma Marguerite c’est Aurélie. Techniquement rien à dire. Tout est nuancé fait avec tant de délicatesse. Elle ne
force rien, la danse d’Aurélie Dupont n’est pas spectaculaire comme peut l’être la danse russe ou la danse américaine (je viens de regarder Casse Noisette version Balanchine, que je n’ai
pas du tout aimé mais c’est un autre débat, et bien je peux vous dire qu’il faut de sacrées cuisses pour danser la fée dragée!). Aurélie Dupont est délicate, élégante, d’une simplicité rare. Pas de
chichis, elle s’attache au personnage et le reste vient ensuite. C’est ce qui m’est apparu en regardant le documentaire de Klapisch. Discrète et concentrée, très à l’écoute de
ses partenaires (on voit beaucoup Manuel Legris qui manque j’en suis sûre à tous le public de l’ONP), des chorégraphes et des maîtres de ballet, Klapisch brosse le portrait d’une acharnée de
travail, qui doit réussir ses fouettés à l’italienne, monter sur ses pointes malgré la douleur, dépasser sa peur d’être à deux mètres du sol, envisager son retour après sa grossesse. Par la simple
fenêtre de sa caméra Klapisch nous donne à voir Aurélie Dupont dans son travail, mais il s’attache à son visage par lequel tout s’exprime.
Allez voir Aurélie Dupont danser, allez la voir dans Siddartha...incarner l’éveil à
une spiritualité lui ira parfaitement.

  • Distribution du 23 février 2010 19H30

MARGUERITE Aurélie Dupont
ARMAND DUVAL Jiri Bubenicek
MONSIEUR DUVAL Michaël Denard
MANON Eve Grinsztajn
DES GRIEUX Christophe Duquenne
PRUDENCE Ludmila Pagliero
GASTON RIEUX Vincent Chaillet
OLYMPIA Mathilde Froustey
LE DUC Eric Monin
LE COMTE DE N. Simon Valastro
NANINE Béatrice Martel

Le dvd est en vente à partir du 11 mars

DVD AUrélie Dupont klapisch

 

Partager l’article !
 
Divine Aurélie…:

Je n’ai pas pu résister à ne pas voir Aurélie Dupont danser La dame aux camélias. J’ai donc fait ce que je fais rarement …

6 réflexions au sujet de “Divine Aurélie…

  1. flora says:

    Bonjour,
    Bravo pour votre blog passionant.
    Le film de Klapisch est une merveille, aurélie est une danseuse rare.
    J’ai moi même un blog sur un autre sujet qu’est la mode mais vous êtes la seule que je lise régulièrement.
    Merci
    Flora

  2. Anonyme says:

    Merci pour votre commentaire qui me touche beaucoup. Oui, Aurélie Dupont est merveilleuse. Klapisch l’a filmée avec beaucoup de finesse je trouve.
    Je mets votre blog en lien que je m’empresse de lire!
    à bientôt

  3. Flora says:

    Je vous ai mis en lien sur mon blog sous « danse » dans la rubrique  » le dressing est fan « .
    @ bientôt
    Flora

  4. aléna says:

    toujours pas vu ce film sur Dupont… je crois que je vais me lancer pour Siddharta! Merci de cet article!

  5. C. says:

    Je viens souvent sur votre blog. Les critiques y sont toujours pertinentes et l’actualité présentée. J’envoie juste ce commentaire pour aviser les lecteurs (je suppose que vous le savez déjà!) que
    la nouvelle saison est en ligne sur le site de l’opera et que les abonnements peuvent d’ores et déjà etre achetés.
    Merci pour ce blog!

  6. mimylasouris says:

    Rien à dire, évidemment, simplement l’envie de partager l’enthousiasme concernant Auréliiiiiiiiiiie, cette grande dame -aux camélias.

Répondre à flora Annuler la réponse.

Plus dans Compte-rendus scènes
Week end à Lyon… petites gourmandises entre Rhône et Saône

Week-end enneigé. Bien accompagnée, je pars pour Lyon pour un week end 100% danse à Lyon organisé par l'AROP. Au...

Marguerite ou le génie de Neumeier

L'amour est la chose la plus cruelle et la plus belle qui existe. Neumeier explore toutes les facettes de l'amour...

Fermer