Présentation de la saison 2011 – 2012

lopera-paris-envoie-emailing-saison-2011-2012-L-Y-copie-1.jpeg  

 

J’ai eu le privilège de participer au déjeuner des bienfaiteurs et mécènes de l’Arop (merci encore à JMC). Désolée pour mes lecteurs que ça n’intéresse pas mais le repas était une nouvelle fois fameux. Au menu, Saint Jacques, filet de bar sur risotto
des bois et une Citronatta en dessert, le tout avec un Rully, pour le blanc et ce qui ne déplaît pas à mon côté bourgignon un Mercurey 2008 qui était un délice…

J’ai aussi assisté à la présentation de la saison aujourd’hui, qui était plus détaillée que celle faite aux mécènes mais qui complétait bien la première. Je profite donc de cette chronique pour
vous parler un peu plus dans le détail de chaque ballet afin que vous puissez peut être faire un choix d’abonnement si vous ne fuyez pas d’ores et déjà devant les tarifs…

Je reprends l’ordre de Brigitte Lefèvre lors de la présentation, qui n’est pas chronologique mais je ne manquerai pas de vous remettre les dates.

 

 

« C’est un ballet qui réunit les forces vives de la maison. C’est un pari qu’on a fait en 2007. C’est une oeuvre très observée car Milan et Berlin veulent l’acquérir.  » Brigitte Lefèvre

On n’aura pas Hervé Moreau qui semblerait-il quitte la danse. Il y a de beaux moments de grâce dans ce ballet. Si vous avez vu la version de Noureev cette année, il peut être intéressant d’avoir
l’approche de cette chorégraphe. La musique est de Berlioz.

 

 

 

 

« Pina nous a confié cette oeuvre très particulière. C’est une évocation du mythe.  » Brigitte Lefèvre.

J’adore ce ballet, c’est une merveille, c’est d’une grande poésie. C’est un opéra dansé, comme on peut d’ailleurs en trouver au répertoire de Sasha Waltz avec son Didon et Enée. J’espère
que Marie-Agnès Gillot reprendra son rôle. Côté garçon, je verrai bien Aurélien Houette ou Vincent Chaillet.

 

 

 

« Noureev était un mythe, un fou de danse et avait un grand appétit. C’est un des rares ballets qui n’est pas une reprise d’un ballet de Petipa mais créé de toutes pièces par Rudolf. C’est un
ballet presque moderne.  » Brigitte Lefèvre.

Cendrillon version Hollywood, bien loin du conte de Perrault, mais assez plaisant surtout en période de fêtes. Noureev a fait ce ballet sur mesure pour Sylvie Guillem. J’y verrai bien Dorothée
Gilbert pour assurer le rôle. Ce n’est pas un grand ballet, mais ça vaut le détour pour le côté show. La musique de Prokofiev est assez géniale.

 

 

 

 

« C’est un grand ballet à histoire. La technique doit être impeccable, et c’est sublime. C’est un de ces ballets dont on peut dire c’est un grand ballet du XXème siècle.  » Brigitte Lefèvre

Superbe ballet, de beaux ensembles, de belles variations. Immanquable pour les amoureux du ballet classique et idéal à mon sens pour les fêtes. La musique de Tchaikowsky est comme toujours
superbe et magnifiquement narrative.

 

 

 

« C’est un très beau ballet. Pour la danseuse, c’est un rôle très passionnel. Je reste émerveillée que la danse puisse produire de telles émotions. » Brigitte Lefèvre

Et bien moi aussi Mme Lefèvre ! L’histoire de Manon, superbe, tellement beau, fin et délicat. Une histoire poignante, un rôle merveilleux (si seulement ils avaient l’audace de mettre Sarah Kora Dayanova dans le rôle…)

 

 

 

 

« C’est l’oeuvre testamentaire de Rudolf. C’était sa grande fierté. L’an dernier nous l’avons donné 12 fois et j’ai senti que le public qui connaissait l’oeuvre avait envie d’en voir plus, que
ceux qui ne la connaissaient pas étaient déçus du manque de places, donc j’ai décidé de le redonner mais à Bastille. Je sais que le public adore cette oeuvre et Bastille lui donnera un aspect
solennel. » Brigitte Lefèvre.

Pour moi  la Bayadère c’est toujours magique. J’aime tout
dans ce ballet, je m’y plonge avec délices et plaisirs… A voir et à revoir sans modération. Immanquable si vous devez voir peu de ballets et que vous ne l’avez pas vu la saison dernière. Sans
oublier (cocoricco) que seul l’Opéra de Paris a cette version (complète) du ballet.

 

 

 

 

« Soirée de contrastes. Pour Dances at a gathering de Robbins (grand chorégraphe, pour ceux qui ne le savent pas de West Side Story entre autres) la musique est de Chopin et il y
a un ensemble de solistes qui vivent ensemble le charme de cette musique. Il y a beaucoup de moments mystérieux entre les êtres. Pour Mats Ek c’est à la fois un chorégraphe et un metteur en
scène. Il a une façon de traiter l’individu dans son quotidien pour le transcender. C’est le groupe de rock Fleshquartet qui accompagne les danseurs sur scène dans Appartement.  »
Brigitte Lefèvre

Ouf du contemporain!! A ne pas manquer Appartement est une oeuvre absolument géniale. Quant à Robbins sur la musique de Chopin, le contraste est en effet assuré. Je ne veux pas manquer cette
soirée qui promet d’être surprenante et de révéler des danseurs comme c’est souvent le cas dans ce genre de soirée composite.

 

 

 

 

 

« Phèdre est une tragédie de Jean Cocteau sur une musique d’Auric. C’est un ballet qui date de 1949. Claude Bessy a dansé ce ballet. Je lui ai demandé de le remonter. C’est un ballet
court qui dure 45 minutes. Claude Bessy est très attachée à ce ballet.

Pour Psyché c’est une créatio que j’ai demandé à Ratmansky. Pour ceux qui ne le connaissent pas, il a été soliste au Ballet du Danemark, puis il a dirigé le Bolchoï. Son vrai truc c’est
la chorégraphie. Aujourd’hui il vit aux Etats-Unis. Je lui ai proposé de travailler sur de la musique française et il a été d’accord pour monter quelque chose sur la musique de César Franck.
Cette création se dansera avec l’orchestre national d’Ile-de-France avec les choeurs. La scénographie est signée Karen Kilimnik, qui est une peintre américaine.

Il y a une modernité chez Lifar, et dans Psyché c’est un conte très évocateur mais avec un oeil d’aujourd’hui.  » Brigitte Lefèvre.

Alors là je ne peux rien vous en dire, je n’ai jamais vu de Ratmansky et je ne connais pas cette pièce de Lifar…

J’ai envie de vous dire qu’il faut aller voir et choisir pour cela la première pour assister au défilé de l’Opéra de Paris . Oui je ne lâche pas l’affaire avec mon défilé, d’ailleurs je vais vous
en mettre en petit extrait en piqûre de rappel.

 

 

 

« C’est une proposition de Jean-Guillaume Bart qui a du quitter sa carrière d’étoile trop tôt, et qui est un vrai passionné de chorégraphie. La Source est une chorégraphie de 1866 dont il
ne reste rien. C’est donc un ballet qui va renaître de ses cendres ! La partition est de Léo Delibes. La dramaturgie était très compliquée. Il fallait trouver une approche plus poétique. J’ai
donc demandé à Clément Hervieu-Léger, comédien au Français de faire la dramaturgie. Eric Ruf, qui a une voix magnifique, on est charmé quand on l’a au téléphone, est un scénographe remarquable
(il a fait entre autres Cyrano à la Comédie Française). Dans sa loge, il a un établi avec des maquettes pour toutes ses scénographies. C’est fascinant.

La source est une fable orientaliste. Les costumes seront signés Christian Lacroix.  » Brigitte Lefèvre

Très envie de découvrir cette oeuvre et JG Bart en chorégraphe! La musique de Delibes est un argument assez convaincant. En tous les cas, JG Bart en danseur cela donnait ça :

 

 

 

 

 

« Le ballet du Danemark (6-10 janvier 2012) est la compagnie soeur de l’Opéra. Il viendront avec Napoli.

Pour Tokyo (18-22 mai 2012), j’ai d’abord une pensée émue pour eux. Nous allons au Japon environ tous les deux ans et nous sommes très liés. Béjart fait partie des trésors impériaux du Japon et
la compagnie viendra danser Kabuki. » Brigitte Lefèvre

Mouais mouais mouais, pas convaincue par ces invitations. A quand le Royal Ballet? ou l’ABT?

 

 

 

 

 

 

« L’école de danse est dirigée d’une main de maître par Elisabeth Platel. Du 04 au 18 décembre auront lieu les démonstrations qui sont l’occasion de voir comment se forme un danseur et je vous
rappelle que 98% des danseurs de la compagnie viennent de l’école. Le spectacle de l’école aura lieu du 07 au 13 avril avec La Symphonie en trois mouvements, Le Bal des cadets
et Variations de Violette Verdy.

Je ne suis pas très démonstrations mais si vous n’avez jamais vu cela peut être intéressant. Le spectacle est toujours un moment assez festif et convivial.

 

 

 

 

« C’est un ballet créé au moment de 1789 et c’était la première fois que dans un ballet des héros n’étaient pas des dieux. C’est un ballet joyeux ce qui n’enlève rien de sa difficulté absolue.  »
Brigitte Lefèvre

Mouais c’est la ballet de fin d’année. Pas indispensable..

 

 

 

 

Et voilà j’en ai fait le tour…J’ajoute que l’Opéra sera en tournée à Singapour en janvier 2012 et à Chicago en juillet 2012 (avec 24 dates ce sera la plus grande tournée jamais faite). C’est
encore une fois avec le programme Lifar/Petit/Béjart qu’ils partiront.

 

  Si vous voulez tout voir et être sûr d’avoir des places aux dates que vous voulez je vous conseille de prendre un abonnement Champs libre. Je le prends tous les ans pour
être sûre d’avoir certaines premières par exemple (ce qui assure une distribution correcte normalement…)Il faut prendre au moins 5 spectacles. Le champs libre se remplit sur papier, vous pouvez
payer en trois fois (avec une pénalité de 10 euros tout de même..). Grosso modo il vaut mieux le faire avant mai, mais vous avez jusqu’en juillet pour l’envoyer.

Si vous avez moins de 28 ans, j’opterai pour un abonnement jeune (dernier vestige de l’ère Mortier, période bénie pour tous les tarifs possibles…). 4 spectacles de danse à 60€,
cela défie toute concurrence. Par contre vous ne choisissez pas vos dates, ni votre catégorie. Mais c’est l’assurance de voir au moins ces quatre là. Pour les grands ballets classiques cela peut
valoir le coup. Les réservations ouvrent le lundi 14 mars.

Si vous habitez en province, et je sais que vous êtes nombreux à lire ce blog en regrettant toujours de ne pas faire un tour à Garnier, profitez de week ends pour voir les spectacles de l’ONP
avec les abonnements week-ends ou dimanche en matinée. Ces abonnements peuvent se prendre en ligne sur le site de l’Opéra.

Même principe que l’abonnement jeune, mais au même prix, le parcours danse, cinq spectacles dans la catégorie de votre choix mais à dates plus ou moins fixes. Pas mal si vous
voulez découvrir la danse, je vous conseille le DA3.

***

Les pass... il en existe de toute sorte, pour les jeunes, les plus de 60 ans (la carte privilège) pour l’amphi théâtre Bastille (pass
convergences
), celui pour les profs a visiblement disparu (ancien Pass Education)…

Si vous êtes un groupe, vous pouvez aussi souscrire à un abonnement de groupe, je ne connais pas les tarifications mais je sais qu’il faut être minimum 10 et que les réservations
ouvrent le mercredi 16 mars.

***

L’Arop! Ahh l’Arop, bon alors l’Arop j’en parle souvent, c’est une association (Association pour le rayonnement de l’Opéra de Paris) qui finance l’Opéra et diverses projets autour de l’Opéra. Ses
membres se divisent en plusieurs catégories en fonction de votre porte-monnaie. Cela commence avec une cotisation à 20€ pour les étudiants jsuqu’à plusieurs milliers pour les mécènes.
Personnellement je suis membre junior et je cotise 40€ par an. Selon votre statut, vous avez le droit d’assitez à des manifestations « privées » du type séance de travail, rencontre avec les
artistes, etc… Vous pouvez aussi prendre un abonnement via l’Arop. cette année j’en avais un et il est vrai que l’on est bien placé. On peut prendre des places un peu plus
facilement, car l’Arop a toujorus un quota de places réservées. Je suis bien contente d’avoir mes places pour Roméo et Juliette et pour le Bolchoï par exemple.

 

Partager l’article !
 
Présentation de la saison 2011 – 2012:
 

 

J’ai eu le privilège de participer au déjeuner des bienfaiteurs et m …

11 réflexions au sujet de “Présentation de la saison 2011 – 2012

  1. Eldoé says:

    Ton article m’a conforté dans mon choix.

    Je vais essayer de prendre un abonnement jeune (s’ils se décident à les mettre en vente). Petite question: j’en prends un second pour ma soeur, y’a-il une possibilité de faire en sorte qu’on soit
    à coté?

  2. Fab says:

    Une petite précision, étant moi-même sur la brèche en ce moment côté abonnements à l’Opéra. Pour le parcours champ libre danse, qui permet effectivement de pouvoir choisir ses dates et donc de
    réserver des Premières, il faut choisir un minimum de 3 ballets. Pour le parcours champ libre tous spectacles, en revanche, c’est un minimum de 6 spectacles (concerts, opéras, ballets…). Sinon,
    un grand merci au Petit rat pour ce compte rendu, qui permet d’avoir un bel aperçu de la saison à venir!

  3. Eldoé says:

    Super, merci beaucoup!!!

    En même temps, on n’y connait rien donc il n’y a pas de problème de déjà vu ou pas aimé. Donc le choix, c’est au feeling et à la tête du client j’ai envie de dire.

    Pour le moment, je ne fais qu’en réver alors la chute serait peut-être rude (ce que je n’espère pas mais j’essaye de tempérer mon enthousiamse).

  4. Eldoé says:

    Je pense prendre également celui-ci.

  5. Eldoé says:

    AJ1 est apparu et est reparti. C’est l’échauffement.

  6. aléna says:

    C’est bien de revoir Guérin…

  7. Eldoé says:

    Bon, ben, j’ai passé (comme beaucoup) la matinée sur le site à veiller et c’est quand je suis en réunion qu’ils démarent.

    Je lirai donc les comptes rendus des spectacles des autres l’année prochaine.

    Dommage.

  8. Cams says:

    Moi j’ai choisis l’abonnement Arop. C’est vrai que c’était chouette d’avoir des places pour R&J ou le Bolchoï cette année (même si je dois en revendre une. Bouh!).

    L’abonnement jeune a augmenté de 10€ depuis la dernière fois que j’en ai pris un! mais ça reste une bonne affaire tout de même!

  9. Audrey says:

    Arf, j’aurai bien été tentée par un abonnement, mais pas possible de prévoir mes dispo à l’avance à ce point… Du coup si j’ai bien compris, une cotisation à l’AROP ça peut permettre de voir au
    moins des répétitions ?

  10. Karine says:

    Je suis novice concernant les abonnements, alors je vais poser une question pratique un peu bête, n’ayant pas trouvé la réponse sur le site de l’ONP.

    J’ai bien rempli ma fiche pour l’abonnement Champ Libre Danse, mais arrivée à la fin, gros doute : l’envoi en recommandé (à 6,50 €) est-il obligatoire ?

    Quelqu’un pourrait-il me répondre rapidement pour que je puisse envoyer ma fiche et mon chèque lundi ?

    Merci d’avance.

Répondre à Audrey Annuler la réponse.

Plus dans Actualités
Nouvelles de la semaine du 7 mars

      Pret, le nouveau magazine signé Christian Lartillot     Christian Lartillot continue de mettre sur papier glacé...

Nouvelles de la semaine du 28 février

La nouvelle saison de l'Opéra de Paris C'est tombé vendredi soir, en pleine soirée des Césars! Un Roméo et Juliette...

Fermer