Nouvelles du 15 octobre

Ce ne fut pas une semaine très dansante pour moi ! Lundi, je sèche mon cours de danse classique mais je ne peux résister à l’appel de D*** qui me propose d’aller à la générale de The Rake’s progress de Stravinsky, mise en scène d’Olivier Py. Désolée si j’en déçois certains par mon conformisme mais moi j’aime beaucoup Olivier Py. Oui les relations sexuelles l’obsèdent, oui il utilise souvent les mêmes procédés (quel artiste ne le fait pas) mais quel spectacle ! J’ai adoré la mise en scène de cet opéra, moderne, utilisant le livret dans toutes ses subtilités. Les chanteurs étaient avant tout des comédiens, ce qui a le don de me plaire particulièrement. Le statique et moi… bref, je préfère le mouvement ! La musique est formidable et j’ai été complètement entrainée dans ce Faust moderne. J’ai vraiment passée une excellente soirée avec deux formidables dames de compagnies et j’ai été charmée par la voix de Ekaterina Siurina. Plus d’infos et réservations, clic.

Mardi, j’opère une transformation en marmotte… J’ai de grandes ambitions. Surtout que j’ai appris dans la journée que la visite de l’école de l’Opéra de Paris Nanterre est annulée. A défaut de Nanterre, mercredi devient une journée studieuse… Jeudi, je continue mon avancée dans l’hiver, j’opte à nouveau pour l’hibernation.

Vendredi j’avais prévu d’aller à la FNAC étoile pour la rencontre autour de la création de Marie-Agnès Gillot et puis hop, je récupère deux places pour la générale de La Fille du Régiment (ma parole je vois plus d’opéras que de spectacle de danse, que se passe t-il ?). Pour la rencontre à la Fnac, Danses avec la plume nous a fait un petit compte-rendu. J’ai passé une soirée formidable devant cette pièce. C’est drôle, Nathalie Dessay est une comédienne formidable, qui a un ressort comique assez incroyable, Juan Diego Lopez recueille quant à lui une ovation du public qui demande un bis. Je sors de ce spectacle avec un large sourire et je vous conseille d’aller voir cette pièce qui vous fera oublier la pluie… (oui je suis toujours fâchée avec la météo…)

Samedi, direction l’amphi Bastille, pour assister à la répétition publique de la pièce de Marie-Agnès Gillot avec Vincent Chaillet, Alice Renavand et Aurélia Bellet. Mon compte-rendu de cette répétition est à lire .

Dimanche, c’est cinéma. Cette semaine je suis allée voir Dans la maison de François Ozon et je n’ai pas été très emballée. Le film appuie sur des symboles bien téléphonés (Luchini qui se fait assommer par Voyage au bout de la Nuit), la fin est ouverte, le rythme est lent sans raison, l’écriture du jeune garçon est particulièrement mauvaise. Bref, bien déçue par ce film, j’espère que dimanche prochaine m’offrira de meilleurs moments de cinéma !

Cette semaine, je suis débordée au boulot, mais je vais quand même aller voir le film Les Adieux, consacré à Clairemarie Osta. Et puis qui sait, peut être que ma route m’emmènera voir la générale de Tosca samedi.

  • Les sorties de la semaine

Dernière semaine pour voir la soirée Balanchine à l’Opéra de Paris. Vite si vous n’y êtes pas encore allés !

Dernière semaine pour découvrir 30×30, le solo de Paul-André Fortier sur l’esplanade de Chaillot. C’est tous les jours à 18h, clic.

Direction Chaillot pour découvrir Quiet, pièce  du chorégraphe israëlien Arkadi Zaides. Ce jeune garçon interroge les tensions de son pays. Dans Quiet, quatre garçons dansent. Deux sont israëliens, les deux autres sont palestiniens. L’intensité physique et la tension dans les corps sont les maîtres mots de cette création farouchement masculine.Cela a lieu du 17 au 26 octobre. Plus d’infos et réservations, clic.

Une pièce de théâtre à vous conseiller cette semaine ? Modèles de Pauline Bureau dont l’écriture fine et féministe vous fera rire. Cela se passe au Théâtre du Rond-Point et c’est jusqu’au 10 novembre. Plus d’infos et réservations, clic.

Côté opéra, on file voir La Fille du régiment pour retrouver le sourire ou The Rake’s Progress pour voir une œuvre magistrale. Plus d’infos et réservations, clic.

  • Le danseur 2.0 de la semaine

Jérémie Bélingard s’est mis à la page du net cette semaine. Une petite interview a été donnée à Canal plus, où il revient sur ses débuts, l’école de danse, la nomination d’étoile, la passion de la musique, Bye-Bye Vénus. A revoir ici.

Jérémie Bélingard a désormais une page Facebook et un compte Twitter. Abonnez-vous !

Le danseur a aussi monté un site/blog : jeremiebelingard.com. Les premiers posts sont un hommage à Roland Petit.

Enfin, sur son compte Youtube, le danseur a posté une vidéo d’un solo fait dans le petit foyer de la danse. Sur la musique de David Bowie, We can be heroes, le danseur se lasse aller à son imagination.

  • La nomination de la semaine 

C’est bien entendu Stéphane Lissner. Lundi dernier, nomination de l’intendant du Théâtre de la Scala par la ministre de la Culture pour prendre la succession en 2015 de Nicolas Joël. Chez les balletomanes, nous attendons avec impatience. Nicolas Joël nommera t-il quelqu’un avec qui il ne travaillera pas ? On sait d’ores et déjà que le choix se restreint. Affaire à suivre…

A lire dans la presse :
Libération, Stéphane Lissner, prochain patron de l’Opéra de Paris, clic.
Le Monde, Stéphane Lissner, nouveau directeur de l’Opéra de Paris, clic.
Le Nouvel Observateur, Stéphane Lissner et le chien de sa chienne, clic.
Slate, Stéphane Lissner pour cinq ans, l’Opéra ne prend pas assez son temps, clic.
Culturebox, Stéphane Lissner à la tête de l’Opéra de Paris en 2015, clic.
Métro, Opéra de Paris, un nouveau directeur nommé pour 2015, clic.
France Info, Stéphane Lissner prendra la tête de l’Opéra, clic.

  • En vrac

Marie-Agnès Gillot est dans Pointe Magazine pour sa nouvelle création, Sous apparence,  qui va débuter le 31 octobre à l’Opéra de Paris. A lire ici.

Philippe Noisette consacre un article à Aurélie Dupont dans Les Echos. Retour sur sa carrière, confidences sur comment elle envisage l’après Opéra, Aurélie Dupont est une des reines de la maison : La danse majuscule, clic. Aurélie Dupont va aussi au défilé Chanel et elle est très chic. A voir dans l’Officiel, clic.

Maguy Marin est la reine du Festival d’automne. Faces est toujours au Théâtre de la Ville, MayB arrivera au Rond-Point en novembre, Cendrillon passe à la MAC et à Chaillot. La presse le lui rend bien. A lire :
Le nouvel Obs, Faces, ouvrage spectaculaire de Maguy Marin, clic.
Les Echos, Marin d’automne, clic.
Le Figaro, Maguy Marin, 30 ans de règne, clic.
Libération, Maguy Marin à bon port, clic.

Benjamin Millepied sait-il ou peut-il tout faire ? C’est la question que s’est posé The Independant. Lord of the dance: Benjamin Millepied on ballet companies and tabloid intrusions, clic.

  • Le pied de la semaine

C’est Allister Madin, qui était l’invité d’Allo Docteurs, l’émission de France 5 pour parler de ses pieds. Tendinopathie d’Achille, fracture de fatigue, hallux valgus des filles, douleurs, etc…

Pour revoir l’émission c’est jusqu’à mardi en suivant ce lien.

  • La vidéo de la semaine

Elisabeth Platel dans le solo d’Aurore dans La Belle au Bois Dormant.

Une réflexion au sujet de “Nouvelles du 15 octobre

  1. Genoveva says:

    « petit rat », tu nous combles avec toutes ces informations ! Merci pour ton agréable compagnie !

Répondre à Genoveva Annuler la réponse.

Plus dans Actualités
Nouvelles du 8 octobre

De la semaine passée je retiendrais l'exposition de Pascale Marthine Tayou, qui m'a émerveillée... bon je vous raconte quand même...

Nouvelles du 1er octobre

La semaine dernière a débuté avec l'ouverture de la saison à Garnier. Les balletomanes étaient au rendez-vous, sauf moi, mais...

Fermer