Nouvelles de 2013 n°8

L’actualité de la semaine danse a beaucoup tourné autour du gala Noureev quelque peu décevant organisé par l’Opéra de Paris. On retiendra donc les beaux moments offerts par Mathias Heymann, Nicolas Le Riche et Laëtitia Pujol. A relire donc, si vous l’avez ratée, ma chronique sur cette soirée, clic. Mais aussi :
Laura Capelle, FT, Homage to Rudolf Nureyev, clic
Le JDD, Une hommade ému à Noureev, clic
Culturebox, Une pluie d’étoiles dansent en souvenir de Noureev, clic
Les Balletonautes, par Fenella, clic, en anglais, et Un enterrement de 2e classe, clic
Danses avec la plume, Un hommage à Noureev sans panache, clic
A petits pas, Retour en images, clic
Une saison à l’opéra, clic

Noureev le jour d'une répétition de Manfred

J’ai aussi fait un gros rattrapage cinéma depuis 15 jours.  J’ai vu Amour d’Haneke, deux fois, c’est un chef d’œuvre, si vous ne l’avez pas vu, foncez. C’est beau, tout en retenue, admirablement filmé, écrit, joué, du grand cinéma en somme. Dans un tout autre genre, j’allais au cinéma des cinéastes voir Wajda, arrivés trop tard, F*** et moi nous sommes repliés sur  Blancanieves, du réalisateur Pablo Berger (bande annonce, clic). Le film raconte dans une Espagne des années 20, le conte de Blanche-Neige. C’est un film en noir et blanc, à l’ancienne, avec des cartons. Le film oscille entre des purs moments de génie, par la beauté des images et des plans, et des faiblesses de scénario. Les actrices sont sublimes, les scènes de corrida aussi. On en ressort avec de très belles images, mais un sentiment mitigé. Encore un genre complètement différent, j’ai vu Zero Dark Thirty que j’ai adoré (bande annonce, clic). Jessica Chastain tient le film avec une performance formidable. Le scénario nous tient en haleine, c’est bien mené, bien écrit.

J’étais à Marseille en fin de semaine, j’ai fait un tour au Pavillon M, structure éphémère pendant l’année européenne de la culture 2013, qui est censé être une vitrine du programme proposé. J’ai été quelque peu perdue dans une structure où le chemin n’est pas bien construit. Au final, comme sur leur site internet, je suis sortie en ne sachant pas quoi faire. Pas de découpage par discipline, pas de carte lisible des lieux, bref, pour le touriste, on sort sans information réelle. Le plus clair étant encore le guide de 362 pages, à feuilleter en pdf, ici. J’espère pouvoir un peu plus explorer la prochaine fois, les installations proposées. Il faudra voir le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerrannée dès qu’il ouvrira.

Cette semaine, je fais escale à Bruxelles. J’y étais allée lors d’un week-end proposé par l’Arop (relire ma chronique, clic). J’avais été un peu frustrée après deux jours, c’est pourquoi j’ai décidé de remettre pour une semaine. Après le soleil du sud, voilà la neige de Bruxelles ! Je prévois de belles visites de musée !

  • Les sorties de la semaine

A ne pas manquer au Théâtre des Champs-Elysées, le Eifman Ballet qui vient avec Rodin et son Eternelle Idole qui est un ballet en 2 actes. Eifman a un certain talent pour raconter des destins. Son Anna Karénine était très réussie, et saluée par la critique. Il raconte la relation entre les deux sculpteurs, Rodin et Claudel. Par la danse, il raconte l’amour et la passion des deux artistes, leurs tourments, leur amour et leur haine.
Plus d’infos et réservations, clic

Eifman Ballet danse Rodin © Mikael Khoury

A partir de vendredi, commence la soirée Roland Petit à Garnier. On y verra trois pièces, Le Rendez-Vous, Le Loup et Carmen. Ces trois pièces narratives sont trois petits chefs-d’œuvre. Dans chaque pièce, la femme est associée à la mort. Charmeuse, elle attire l’homme dans ses filets. La danse de Roland Petit est exigeante, nécessite un investissement entier. Avec des livrets signés Prévert, Mérimée, ou Anouilh, Roland Petit propose une danse narrative, simple et belle.
Côté distributions, on verra de beaux partenariats. Les distributions date par date, sont sur le site de l’Opéra, clic.
Plus d’infos et réservations, clic

Carmen avec Nicolas Le Riche et Eleonora Abbagnato

  •  La beauté de la semaine : Sarah Kora Dayanova

Sarah Kora Dayanova photographiée par Julien Benhamou

  • En vrac

Les réservations pour le Gala Noureev & Friends les 31 mai et 1er juin ouvrent aujourd’hui au Palais des Congrès. Pour réserver, clic.

Gala-Noureevfriends

Les réservations pour les Etés de la danse sont ouvertes, clic

Les étés de la danse

 Marie-Agnès Gillot et Vincent Chaillet ont fait une petite performance privée pour le lancement du CR Fashion Book de Carine Roitfeld. Des photos sont à voir ici.

A lire, une interview d’Aurélie Dupont dans le JDD : son rôle dans Carmen, la venue de Millepied à l’Opéra, sa retraite.

  • La vidéo de la semaine

Hommage à Noureev, quoi de mieux que de le regarder danser.

2 réflexions au sujet de “Nouvelles de 2013 n°8

  1. a. says:

    Ce que je trouve beau chez Noureev et Fonteyn, c’est la tension de leurs bras, qui les porte à la limite du déséquilibre. Quand ils se retiennent l’un l’autre, ils ont toujours les bras tendus, ce qui crée de jolies diagonales dans leurs positions. Je trouve ça très dynamique et leur ligne n’est ainsi jamais brisée.
    Bon, voilà, c’était mon hommage à Noureev 🙂

  2. Le petit rat says:

    Je trouve souvent aussi que les bras c’est ce qu’il y a de plus beau dans la danse. Très bel hommage merci.

Répondre à a. Annuler la réponse.

Plus dans Actualités
Nouvelles de 2013 n°7

Après l'annonce de la saison 2013-2014 de l'Opéra de Paris, qui j'ai l'impression a fait moins de remue-ménage que celle...

Saison 2013-2014 à l’Opéra de Paris (ballets)

Voici la nouvelle saison 2013-2014. Elle fera comme tous les ans des heureux et des malheureux. Trop de contemporains, pas...

Fermer