Marguerite ou le génie de Neumeier

La-Dame-aux-Camelias-Programme.jpg

L’amour est la chose la plus cruelle et la plus belle qui existe. Neumeier explore toutes les facettes de l’amour torturé qui nous ronge, qui perd face à la raison. Marguerite est sans cesse torturée entre son amour sincère et profond pour Armand, et son passé de courtisane, le père d’Armand qui lui ordonne de laisser son fils et sa maladie qui la tue un peu plus chaque jour. Elle lutte, tente de l’oublier mais cela lui est complètement impossible tant cet amour est profond, sincère, et envahit tout l’espace scénique. Neumeier est un génie qui parvient à nous emporter dans cette histoire d’amour absolument merveilleuse. il arrive à scénariser ce ballet d’une façon unique. Les flash back et les introspections de Marguerite sont troublants. nous sommes au cœur d’un roman. Les descriptions sont d’une précision sans pareille. Tous les personnages sont décrits par leurs gestes, leurs regards, leurs sourires et autres désespoirs. Prudence, la coquette vénale, qui pense à l’amusement et à l’argent, Rieux courant après Prudence charmé par ses attitudes de petite fille. Et au centre de tous ces personnages, la belle Marguerite, incarnée parfaitement par Agnès Letestu, je ne peux dire mot tellement, les robes comme le rôle la fait rayonner sur scène. Tout chez Neumeier est beau, chaque détail est pensé. La Marguerite qu’il a créée est la plus juste, la plus proche de celle de Dumas. Sa danse montre son tiraillement, son amour pour Armand qui lui même ne cesse de tourner autour d’elle comme si l’ivresse le rendait fou d’amour. Ses portés sont toujours plus gracieux toujours plus incroyables, comme si il fallait montrer que les deux amants s’aiment un peu plus à chaque instant. Je suis restée une fois de plus hébétée devant tant de beauté. Aucune fausse note, Chopin nous transporte dans un monde d’un romantisme rare, que chaque petite fille qui sommeille au fond de nous (désolée messieurs) rêve d’effleurer du bout des doigts. Pourtant ce n’est pas la première fois (ni la dernière d’ailleurs… ) que je

vois ce ballet.

dame-camelias.jpg

La Dame aux Camélias fait partie des ballets qui me submergent, qui me font pleurer, qui vous laisse un je ne sais quoi au fond du coeur qui ne peut pas s’envoler. Est-ce ce regard du début de la passion amoureuse ou bien les retrouvailles à la campagne, ou encore cette dernière nuit où Marguerite se donne à Armand une dernière fois comme pour se faire pardonner de l’avoir fuit sans pouvoir lui expliquer pourquoi. Quand il saura tout via le journal intime de Marguerite, il sera trop tard la maladie l’aura emportée. Cette tragédie romantique berce la salle de l’Opéra Garnier qui ne parvient pas à se remettre devant tant de beauté musicale, chorégraphique et scénographique. Neumeier est je crois un des plus grands chorégraphe de notre siècle et chaque grande compagnie digne de
ce nom doit avoir à son répertoire La Dame aux Camélias. Le novice de ce ballet qui partageait ma soirée en est resté coi devant tant de merveilles. J’espère qu’il continuera de rêver longtemps à cette douce parenthèse enchantée.

 

Lien Opéra de Paris
Article du Figaro de 2008 sur le ballet et Agnès Letestu

  • Distribution du 02 février 2010

 

2 février 2010 à 19h30

MARGUERITE Agnes Letestu
ARMAND DUVAL Stéphane Bullion
MONSIEUR DUVAL Michaël Denard
MANON Isabelle Ciaravola
DES GRIEUX Christophe Duquenne
PRUDENCE Muriel Zusperreguy
GASTON RIEUX Josua Hoffalt
OLYMPIA Juliette Gernez
LE DUC Laurent NOVIS
LE COMTE DE N. Simon Valastro
NANINE Béatrice Martel

3 réflexions au sujet de “Marguerite ou le génie de Neumeier

  1. Mon ballet préféré ! Une pure merveille de ballet classique, simplement bouleversant ! J’enrage de ne pas avoir eu de places cette année.

Répondre à Laurence Gallois Annuler la réponse.

Plus dans Compte-rendus scènes
Озеро лебедей d’Ulyana Lopatkina

    Cela n'a pas été facile d'obtenir le Saint Graal pour voir la jolie Russe. Tout d'abord je n'avais...

Ballet Béjart Lausanne à l’ONP du 5 au 9 décembre 2009

Voilà bientôt 20 jours que je ne sais pas quoi écrire sur le programme Béjart dont la compagnie Ballet Béjart...

Fermer