Le Parc 10 mars 2009 Opéra Garnier


Alors là c’est un peu le coup de gueule de la semaine. J’adore le Parc.  je l’ai vu plusieurs fois à l’Opéra de Paris. A chaque fois des distributions de qualités (Dupont/Hilaire et Guérin/Hilaire). J’adore ce ballet je le trouve très beau. C’est une description parfaite des rapports de
séduction. Le dernier tableau est une sorte de grâce où le baiser symbolisant à la fois le tournis où peut nous emmener l’amour, le désir plus fort que tout et la petit mort qui en résulte. Tout est là, tout prend sens. Il faudrait dérouler le film à l’envers pour saisir chaque instant, comprendre que chaque moment du rapport amoureux aboutit à ce baiser à la fois sensuel, torride et je ne sais pour quelle raison incroyablement triste. Oui à chaque fois je pleure. L’aimant qui les attire m’envahit d’une douleur et je ne crois pas être la seule à ressentir cela.

Ce soir là, la magie du Parc n’a pas opéré. Le travail des quatre jardiniers était pourtant bien fait. Mais le sourire collé en lèvres de Monsieur Yann Bridard, homme déjà acquis aux avances de sa partenaire m’a laissé de glace. Comment peut-on aussi mal interpréter un rôle? Comment peut on ne pas rentrer dans ce personnage qui nous resemble à tous? Nous avons tous en nous la séduction, le désir. Un danseur n’a t-il pas ce désir permanent d’éblouir, de séduire son public, tout simplement de danser?
Je suis plus indulgente avec Delphine Moussin, même si elle n’était pas dans le coup non plus. Propre, travail bien fait, j’écrirai sur son bulletin! C’est un peu triste pour une danseuse étoile.
Gardons du Parc un doux souvenir passé. Je jalouse évidemment tous les spectateurs qui ont vu la distribution Le Riche/Cozette. Ce dut être beau.

10 mars 2009 à 19h30
DANSEUSE SOLISTE Delphine Moussin
DANSEUR SOLISTE Yann Bridard

Musique Wolfgang Amadé Mozart (extraits de pièces pour cordes et de concertos pour piano)
Création sonore Goran Vejvoda
Chorégraphie Angelin Preljocaj (Opéra national de Paris, 1994)
Décors Thierry Leproust
Costumes Hervé Pierre
Lumières Jacques Chatelet

 

 

3 réflexions au sujet de “Le Parc 10 mars 2009 Opéra Garnier

  1. mimylasouris says:

    Tu aurais aussi bien pu jalouser la distribution Legris/Dupont qui était à tomber raide !

Répondre à mimylasouris Annuler la réponse.

Plus dans Compte-rendus scènes
Boléro Maurice Béjart Programme Lifar/Petit/Béjart 6/02/2009

C’était lui que j’attendais. Depuis une semaine, je savais que c’était lui. J’attendais Le Riche comme on attend le messie....

L’arlésienne Roland Petit Programme Lifar/Petit/Béjart 6/02/2009

« De bon matin, j’ai rencontré le train de trois grands rois qui partaient en voyage ». J’entends la chanson...

Fermer