Le jeune homme et la mort… dansé par Nicolas Le Riche

P1020556.JPG

 

Pour comprendre ce que je ressens quand je vois Nicolas Le Riche danser je vais emprunter des mots qui ne sont pas les miens. Lisez le très beau billet d’Anne Deniau publié sur son blog il y a quelques jours, car je
partage entièrement ce qu’elle dit. Je suis pleine d’admiration pour Nicolas Le Riche et les émotions qu’ils provoquent en moi quand il est sur scène sont intenses. Nicolas Le Riche atteint le
sublime et je ne vous suggèrerais pas de lire ou relire La critique de la faculté de juger de Kant, souvenir tout de même douloureux de mes études passées, mais ce que je vis avec Le
RIche sur scène s’approche de ce qu’on ressent face au sublime. Cela va plus loin que le beau pour révêler ce qu’il y a de spirituel dans l’art. Nicolas Le Riche incarne la spiritualité dans la
danse, alors avec une pièce comme Le Jeune homme et la mort…Ce soir j’ai été éblouie, en apnée à chacun de ses gestes. Il n’y a pas de mots pour décrire sa danse. Elle est unique, elle
est intense, elle est humble. Il donne tout, il meurt chaque soir quand il se pend. Quand le rideau se baisse, c’est une pluie de bravos qui retentit. Tout était en accord, le chef d’orchestre
suivait attentivement les deux interprètes, on sentait tout le bonheur d’Eleonora et de Nicolas, d’être là de danser ensemble, de nous proposer une version très intense, très sensuelle et
violente. L’interprétation ne ressemblait à rien de ce que je connais. Je n’ai définitivement pas le mot qu’il faut pour vous dire comment c’était. J’ai juste envie d’y retourner demain soir,
samedi après midi et samedi soir… Il danse encore trois fois pourquoi le manquer? D’autant plus qu’on peut se dire que c’est probablement la dernière fois qu’on le verra dans ce
rôle. 

 

Pour le reste de la soirée (oui il y avait deux autres ballets avant celui là!), Alice Renavand était merveilleuse dans Le Rendez vous, je ne peux pas en
dire autant de Yann Saïz. Stéphane Bullion était génial dans Le Loup, mais je préfère le duo qu’il forme avec Emilie Cozette. La pièce a pris beaucoup de maturité, Stéphane Bullion
propose une telle interprétation que les cris du loup dans la musique n’en semblent que plus vrais. Une très belle soirée à l’Opéra de nouveau.

 

Les très belles photos d’Anne Deniau sont .

  • Distribution du 06 octobre 2010
Rendez-vous (Le)
LA PLUS BELLE FILLE DU MONDE Alice Renavand
LE JEUNE HOMME Yann Saiz
Loup (Le)
LA JEUNE FILLE Ludmila Pagliero
LE LOUP Stéphane Bullion
LA BOHEMIENNE Amandine Albisson
LE JEUNE HOMME Christophe Duquenne
Jeune Homme et la Mort (Le)
Le jeune Homme Nicolas Le Riche
La Mort Eleonora Abbagnato


  • Nouvelles de l’Opéra de Paris

Le concours interne de l’Opéra de Paris aura lieu les 05 et 06 novmebre 2010. Voici les variations imposées :

  • Femmes

Sujets : Manon, variation acte II 
Coryphées : Paquita, Grand pas, variation Paquita 
Quadrilles : Le Lac des cygnes, 2ème variation Pas de trois 

  • Hommes

Sujets : Don Quichotte, acte III 
Coryphées : La Belle au bois dormant, variation acte III 
Quadrilles : Giselle, variation acte II

 

Pour les femmes j’aimerais beaucoup qu’Alice Renavand soit promue, ainsi qu’Héloïse Bourdon et Aubane Philbert.

Pour les hommes, Audric Bézard me semble le mieux placé pour avoir une place chez les premiers danseurs, mais Florian Magnenet et Aurélien Houette ne sont pas loin.
J’aimerais qu’Allister Madin monte aussi, ainsi qu’Alexandre Labrot. La lettre tirée au sort est le K, pour savoir qui commence à passer. A suivre…

 

Les distributions pour Paquita ne sont toujours pas tombées mais je pense que nous auront les mêmes que celles de Novossibirsk, à savoir Dorothée Gilbert/ Mathias Heymann, Marie-Agnès Gillot/Karl Paquette et la
troisième, mystère… En attendant un petit extrait vidéo avec Agnès Letestu et José Martinez.

 

 


Benjamin Pech sera fait Chevalier dans l’ordre national du mérite samedi 09 octobre 2010 par Brigitte Lefèvre l’issue de la représentation de Roland Petit à 22h00
dans le foyer de l’Opéra de Paris.
J’ai toujours une place pour le Ballet de Hambourg pour le 13 novembre…

 

  • Angelin Preljocaj et le Bolchoï

Ce matin, j’ai écouté comme à mon habitude France Inter, et Pascale Clark recevait Angelin Preljocaj, ainsi que Sergio Diaz (danseur du ballet Preljocaj) et
Anastasia Vinokur (danseuse du Bolchoï) dans son émission Comme on nous parle pour la création de Preljocaj à Chaillot Suivront mille ans de calme (que j’irai voir le 19
octobre). Pour réécouter l’émission ou la podcaster suivez le lien.

 

Voir ou revoir le reportage du journal de France 3 sur culturebox.

 


Suivront-mille-ans-de-calme-visuel.jpg

 


 

Partager l’article !
 
Le jeune homme et la mort… dansé par Nicolas Le Riche:

 

Pour comprendre ce que je ressens quand je vois Nicolas Le …

3 réflexions au sujet de “Le jeune homme et la mort… dansé par Nicolas Le Riche

  1. La modeuse says:

    Je suis allée voir la soirée Roland Petit samedi dernier convaincue par vos derniers articles. Jerémie Belingard dansait le jeune homme.

    Il est magnifique aussi dans ce rôle à la fois violant et aérien.

    Ce ballet est  tout simplement époustoufflant !

    Mais je comprends que voir Le jeune Homme avec nicolas Le Riche doit être exceptionnel.

    Quel merveilleux danseur, certainement le plus beau danseur de sa génération.

    Au plaisir de vous lire

  2. Cams says:

    Pour ce qui est du concours j’aimerai beaucoup passer Heloïse Bourdon mais peut être la direction la trouvera-t-elle trop jeune…

Répondre à Cams Annuler la réponse.

Plus dans Compte-rendus scènes
Danses partagées et histoire de la modernité

    Quel bonheur que ces danses partagées au CND. J'avais commencé ma journée par de la danse en allant...

Gala d’ouverture de la saison de ballets, soirée Roland Petit

    Les lumières sont rouges et roses, le grand escalier a été habillé de fleurs, les femmes en robes...

Fermer