Danses partagées avec Jérémie Bélingard

Les danses partagées sont un concept très sympathique qui méritait d’être renouvelé plus souvent dans l’année. Cela se passe tous les ans au Centre National de la Danse à Pantin. Le principe ? Découvrir le maximum de styles de danse, hip-hop, danse classique, danse baroque, claquettes, flamenco, etc. Tous les ans, le CND invite des danseurs de l’Opéra de Paris pour partager leur connaissance de la danse classique. Cette année, Jérémie Bélingard était l’étoile invitée.

Je n’ai pas pu assister à l’échauffement, faute de temps, mais je suis arrivée à l’heure pour le cours de 15h30. Je retrouve Danses avec la plume et @chlcht qui sortent déjà enchantées de l’échauffement.

Le cours commence, Jérémie Bélingard déborde d’énergie, s’affole du peu de barres qui sont dans la salle. Après quelques déménagements, on s’installe et le cours peut commencer. Exercice pour se réveiller les pieds et les chevilles face à la barre, puis on enchaîne avec les pliés. Les exercices sont simples mais très vite le danseur nous interrompt dans le travail. Il nous demande de danser à la barre, de ne pas le prendre comme un exercice. Il avoue qu’il est « flemmard » mais que si on fait danser tous ces exercices, ils deviennent un grand plaisir. Ressentir et vivre la danse, sentir son poids du corps qui s’enfoncent dans le sol et qui permet de s’allonger, tel est le credo de Bélingard.
Avec beaucoup de gentillesse et de patience, il montre réexplique, entrecoupe les exercices par des petites anecdotes personnelles.Il corrige certains défauts que l’on voit beaucoup comme le fait de gigoter au niveau du buste, ou encore d’avoir les clavicules (et non les épaules !) en haut.

Après une barre simple, mais efficace, quelques étirements, le danseur nous invite à le rejoindre au milieu. Là encore, des exercices de base, mais il attend de nous qu’on y mette une certaine fougue. Il veut que l’on prenne des risques, tant pis si ça rate, tant pis si on tombe mais il faut danse, suivre la musique, et prendre du plaisir. Avec beaucoup de tendresse, il s’amuse de nos erreurs. Les droitiers obsessionnels qui, même à gauche, font les tours à droite, les bavardes qui les bras en couronnes, continuent l’exercice tout en discutant en se regardant, ceux qui vont trop vite sans écouter la musique. L’ambiance est bonne, on rigole beaucoup, on se régale quand Jérémie Bélingard montre quelques pas et s’envole. On voudrait que ça dure plus longtemps, c’est toujours passionnant de voir un danseur évoluer sous nos yeux et partager son art. Merci encore à Jérémie Bélingard pour cette belle après-midi !

Les danses partagées se poursuivent demain, Jérémie Bélingard y donne de nouveau 2 cours (15h30/17h30). N’hésitez pas à y participer ! Plus d’infos sur le site du CND, clic.

 

4 réflexions au sujet de “Danses partagées avec Jérémie Bélingard

  1. Geneviève says:

    Formidable ! c’est vrai que cette initiative devrait être renouvelée plusieurs fois dans l’année ! cotoyer un danseur-étoile, ce n’est pas tous les jours !

    Il y avait beaucoup de monde ?

  2. admin says:

    Oh oui ! On devait être une quarantaine dans le cours de 15h30. C’était vraiment intéressant de l’écouter, surtout qu’il est plutôt loquace et a beaucoup parlé de sa pratique quotidienne.

Répondre à Geneviève Annuler la réponse.

Plus dans Rencontres
Rencontre Arop avec Clairemarie Osta

© Laurent Philippe J'arrive en retard, de quelques minutes, je manque la présentation de Jean-Yves Kaced et les premières questions...

Balade aux ateliers Berthier

Si la bâtisse peut sembler un peu triste, à côté du périphérique, il ne faut pas s'y tromper. A l'intérieur,...

Fermer