Concours interne de l’Opéra de Paris Hommes 2010

P1110697.jpg

 

  • Hommes Quadrilles passage à 10h00

Variation imposée : Giselle, Acte II, variation d’Albrecht, Coralli et Perrot

 

La variation d’Albrecht est bien difficile pour cette classe. La deuxième diagonale qui remonte la scène promet une arrivée difficile pour la majorité des danseurs, ainsi que la pose de fin, j’ai
eu mal pour leurs genoux. Sur cette variation imposée, je remarque Pierre-Arthur Raveau, pour ses sauts magnifiques et son interprétation, Hugo Vogliotti, également pour ses sauts, son Albrecht
amoureux, son assurance et son plaisir à danser, et Alexandre Gasse pour son énergie.

Ce que j’aime dans le concours garçon, c’est le choix des variations libres. Je me réjouis de la prestation de Pierre Rétif dans la variation de la télévision de Mats Ek. Alexandre Labrot joue
avec le public dans son Agon. Pierre-Arthur Raveau confirme sa place évidente dans les promus avec son Napoli. Dans Genus, présenté par Alexandre Carnatio, malgré une très bonne
prestation, je ne parviens pas à m’ôter la version de Mathias Heymann vue l’an dernier. J’aurai aimé qu’il soit promu, il a fait un bon concours. Takeru Coste est stupéfiant en Hilarion version
Mats Ek alors que je l’avais trouvé un peu fade dans la variation imposée. Julien Cozette fait une belle prestation, mais je ne pensais pas le voir au classement. Alexandre Gasse est très bien
lui aussi dans sa variation. Dans mon petit classement personnel, j’avais mis Raveau, Vigliotti, Carniato, Coste et Gasse.

 

Alexandre Labrot, 26 ans

Agon, variation du pas de trois, G. Balanchine

Erwann Leroux, 32 ans

Dark Elegies, A. Tudor

Pierre-Arthur Raveau, 19 ans

Napoli, 3ème variation du pas de six, A. Bournonville

Pierre Rétif, 33 ans

Appartement, variation de la télévision, Mats Ek

Hugo Vigliotti, 20 ans

La Sylphide, acte II, première variation de James, Pierre Lacotte

Alexandre Carniato, 32 ans

Genus, Mac Gregor

Jean-Baptiste Chavignier, 22 ans

La Sylphide, acte II, deuxième variation de James, Pierre Lacotte

Cyril Chokroun, 24 ans

Cendrillon, acte II, variation de l’acteur vedette, Noureev

Takeru Coste, 21 ans

Giselle, acte I, variation d’Hilarion, Mats Ek

Julien Cozette, 26 ans

Sept danses grecques, Maurice Béjart

Alexandre Gasse, 21 ans

Push comes to shove, T. Tharp


  Résultats

1. Raveaud Pierre Arthur
2. Vigliotti Hugo
3. Gasse Alexandre
4. Cozette Julien

Les autres candidats ne sont pas classés


  • Hommes Coryphées passage à 11h40

 

Variation imposée : La belle au bois dormant, acte III variation du prince désiré,
Noureev.

 

A la pause, je croise tous les coryphées qui sortent du cours pour aller se placer en scène. Tenue d’échauffement, mais tous maquillés et coiffés.

La variation imposée est globalement bien interprétée et bien dansée. Allister Madin ouvre sa classe avec beauté et grâce. Je vois de très belles attitudes chez Marc Moreau et de belles
arabesques chez Daniel Stokes. Sébastien Berthaud montre une belle énergie sur scène, pleine de volonté. Je trouve la petite batterie d’Axel Ibot incroyable avec le bruit des chaussons qu’il
faut. Les erreurs des danseurs sont souvent des fermetures de cinquième, ou des bras qui me gêneent un peu. Dans l’ensemble, c’est tout de même très bien.

Dans cette classe, il y a trois camps qui s’affrontent, les pro Roland Petit, les pro Béjart et les autres. Côté Roland Petit, Allister Madin me donne des frissons dans les jambes (si si
véridique !) avec son Fréderi très affolant. Daniel Stokes est un Don José appliqué et rigoureux. Je voulais le voir promu c’est chose faite, je ne l’aurai peut être pas classé au premier rang.
Sébastien Berthaud fut un Frollo inquiétant, c’est mon incompréhension du concours. Je l’ai trouvé très bien dans ses deux variations. Côté Béjart, des deux versions d’Arepo, je préfère celle de
Cyril Mitilian à celle de Marc Moreau. Ce dernier est trop précieux, j’ai préféré la stature de Cyril Mitilian. Grégory Dominak est bien dans Bhakti III, même si je trouve que des fois
il ne va pas jusqu’au bout de ses mouvements. Ceux que cette guerre ancestrale n’intéresse pas se sont attaqué à Dance at a gathering comme Mathieu Botto qui fut excellent. Adrien Couvez
doit prendre un peu plus ses marques dans cette classe avant de pouvoir monter malgré une belle prestation dans Push comes over to shove. Yann Chailloux est très bien dans sa variation
de l’automne. Axel Ibot s’est lancé dans Paquita, qui me semble un choix difficile, il s’en est ttiré grace à sa belle petite batterie. Yannick Bittencourt, gaucher qui a inversé toutes les
variations, s’est éclaté dans le rôle de Colas et je pense que c’est cela qui lui vaut sa promotion car sa prestation dans la variation imposée était très moyenne.

Un beau concours, de belles choses qui confirment la qualité des danseurs de cette compagnie.

 

Allister Madin, 24 ans

L’arlésienne, variation de Frédéri, Roland Petit

Cyril Mitilian, 27 ans

Arepo, variation de M.Vu An, M. Béjart

Marc Moreau, 24 ans

Arepo, variation de M.Vu An, M. Béjart

Daniel Stokes, 23 ans

Carmen, variation de Don José, Roland Petit

Sébastien Bertaud, 28 ans

Notre Dame de Paris, acte I, variation de Frollo, Roland Petit

Yannick Bittencourt, 23 ans

La fille mal gardée, acte I, variation de Colas, H. Spoerli

Mathieu Botto, 28 ans

Dances at a gathering, 2ème variation du danseur en brun, J. Robbins

Yann Chailloux, 26 ans

The four seasons, variation de l’automne, J. Robbins

Adrien Couvez, 29 ans

Push comes to shove, T. Tharp

Yvon Demol, 22 ans

Spring and fall, version Manuel Legris, John Neumeier

Grégory Dominiak, 28 ans

Bhakti III, Maurice Béjart

Axel Ibot, 24 ans

Paquita, Acte II, Grand Pas, variation de Lucien d’Hervilly, Pierre Lacotte

 

Résultats


1. Stokes Daniel , promu
2. Bittencourt Yannick , promu
3. Moreau Marc , promu
4. Mitilian Cyril , promu
5. Madin Allister , promu
6. Dominiak Grégory

  • Sujets Hommes

 

Variation imposée : Don Quichotte, Basilio, Noureev

 

Là encore on assiste à un très beau concours. La variation imposée est plutôt bien dansée notamment par Florian Magnenet et Julien Meyzindi qui a beaucoup de charisme. Simon Valastro me fait
aussi une forte impression de par son interprétation et une belle technique. Mallory Gaudion est très léger dans les sauts. dans cette classe on sent beaucoup plus de stress, un peu comme au
concours filles, car il n’y a qu’un seul poste. Audric Bézard fait partie des angoissés, de même que Nicolas Paul. Les erreurs les plus courantes sont des réceptions un peu trop lourdes, mais
dans l’ensemble le niveau est bon.

Pour les variations libres, Florian Magnenet est éblouissant dans sa Mazurka et mérite sans conteste sa place parmi les premiers danseurs. Julien Meyzindi propose du Forsythe ce qui n’est pas ma
tasse de thé, mais je le trouve très bien et je ne comprends pas qu’il ne soit pas classé. A chaque niveau, une incompréhension. C’est le jeu du concours. Révillon a une belle énergie malgré
quelques erreurs techniques dans le petit cheval bossu. Mallory Gaudion est excellent dans son Pas de deux version Balanchine. Je l’aurai d’ailleurs classé avant Audric Bézard
dont l’Appolon ne m’a pas beaucoup touché malgré une technique impécable. Simon Valastro lui non plus n’est pas classé, alors qu’il n’a pas démérité dans le 2ème variation d’Other
Dances
. Yann Saïz n’est pas mauvais non plus dans la 1ère variation d’Other Dances, mais définitivement il me laisse de marbre. Nicolas Paul est un bon Abderam mais patit de la
variation imposée. Aurélien Houette me touche beaucoup dans Dance at a gathering. Ce danseur dégage quelque chose de bien particulier, un sacré interprète.

 

Florian Magnenet, 29 ans

Suite en blanc, la Marzurka, Serge Lifar

Julien Meyzindi, 31 ans

Aproximate Sonata, W. Forsythe

Nicolas Paul, 32 ans

Raymonda, acte II, 1ère variation d’Abderam, Noureev

Fabien Révillon, 24 ans

Le petit cheval bossu, variation du pas de trois, l’océan et les perles, A. Gorsky

Yann Saïz, 37 ans

Other Dances, 1ère variation, J. Robbins

Simon Valastro, 31 ans

Other Dances, 2ème variation, J. Robbins

Audric Bézard, 28 ans

Apollon, 2ème variation d’Apollon, Balanchine

Mallory Gaudion, 32 ans

Tchaikovsky, Pas de deux, Balanchine

Aurélien Houette, 29 ans

Dances at a gathering, 2ème variation du danseur en brun, J. Robbins

 

Résultats


1. Magnenet Florian , promu
2. Bezard Audric
3. Gaudion Mallory
4. Saïz Yann
5. Houette Aurélien
6. Révillion Fabien

 

 

BRAVO À TOUS LES PROMUS DU CONCOURS !

Merci à Fée dragée pour la place.

 

Partager l’article !
 
Concours interne de l’Opéra de Paris Hommes 2010:

 

Hommes Quadrilles passage à 10h00

Variation …

3 réflexions au sujet de “Concours interne de l’Opéra de Paris Hommes 2010

  1. Cams says:

    J’ai eu a peu près les même avis que toi!!

    Le trop de tête des quadrilles était incontestable. Arpès j’aurai promu Takeru Coste dont j’ai adoré l’Hilarion!

    Chez les coryphées, grosse, grosse déception pour Sébastien Bertaud. C’était mon chouchou pour le libre. Dans l’ensemble la classe était d’un très haut niveau.

    Un peu déçue par les sujets mais Florian Magnenet a mérité sa place. D’accord sur Aurélien Houette magnifique dans le libre. Je n’ai pas aimé la variation choisie par Julien Meyzindi mais
    l’interprète me plait beaucoup!

  2. Amélie says:

    Je te rejoins globalement sur tout, si ce n’est sur le qualifiqautif « très beau concours » pour les sujets. J’ai trouvé le niveau assez moyen, avec aucune personnalité ressortant vraiment, et
    encore moins d’étoilable probable. Mon favori était Audric, mais il faut reconnaitre qu’il n’était pas au mieux de sa forme.

Répondre à Amélie Annuler la réponse.

Plus dans Compte-rendus scènes
Concours interne de l’Opéra de Paris Femmes 2010

  Je n'ai pas pu assister au concours des quadrilles, je vous mets les variations. Quadrilles femmes passage à 10h00...

Boxe, boxe ça cogne à Chaillot!

  Ça cogne et ça réveille ! Whou quel spectacle ! Mourad Merzouki nous met KO avec son nouveau spectacle....

Fermer